Archives&Culture

Rechercher la signification de votre nom en cliquant sur ce lien

Exercice : identifier une paroisse (suite) – par Tony NEULAT

Il n’est pas toujours aisé d’identifier la paroisse d’origine d’un ancêtre migrant. Voici quelques pistes pour faciliter la tâche.

Dans l’article posté le 11 novembre, j’avais soumis un exercice : identifier la paroisse inscrite dans un acte de mariage de 1763, qui n’est pas des plus simples à déchiffrer. Voici la solution.

Il est écrit en ligne 9 et 10 que le marié est « Jean Jamette menuizier demeurant a lareolle diocese de Basas ». Pas simple à deviner ! En effet, le « l » de « lareolle » ressemble à un « b » et le « o » à un « a ». Par ailleurs, « Basas » pourrait être lu « Balal », « Balat » ou « Balach ». Néanmoins, une lecture plus attentive permet de s’assurer qu’il s’agit bien de « Basas » : les lettres « s » qui y figurent sont bien écrites à l’identique dans « diocèse » ou « présence ».

Une fois surmonté ce premier obstacle, encore faut-il identifier la paroisse dont il s’agit ? Avant toute chose, il faut s’extraire de l’orthographe utilisée et ne s’intéresser qu’à la phonétique du mot. En effet, l’orthographe a pu varier, le curé a peut-être écrit le nom de la paroisse « à l’oreille », etc… Prononcez le mot à haute voix et recherchez toutes les variantes orthographiques qui peuvent aboutir à une prononciation identique. N’oubliez pas que le patois de l’époque peut avoir altéré la prononciation et donc l’orthographe. Par exemple, dans notre cas de figure cela donnerait :

  • lareolle = lareol = lareole = laréol = laréole = laréolle = la réole = la réolle = larreolle = larreole, etc…
  • basas = bassas = bassa = basa = baza = bazas, etc…

Une fois listées toutes les combinaisons possibles des mots recherchés, il reste à déterminer si une de ces combinaisons existe réellement ! Pour cela, plusieurs sites précieux sont à votre disposition :

  • Gencom : une recherche par mot clé vous permettra de savoir si le résultat de vos suppositions n’est pas le simple fruit de votre imagination. Par exemple, il existe bien des communes qui répondent au nom de Bassas ou Bazas. De même pour Laréole, La Reole, La Réole. http://www.gencom.org/
  • Locom : ce site présente l’avantage de lister toutes les communes par ordre alphabétique et offre donc la possibilité d’en rechercher une sans connaître précisément son orthographe.http://www.locom.org/loc_listcomf1.htm
  • Geoportail : ce site dispose notamment d’un moteur de recherche de plus de 2 millions de lieux. Vous pouvez y accéder via le lien suivant : http://www.geoportail.fr/visu2D.do?ter=metropole et en cliquant sur « +Mode Avancé » dans le moteur de recherche.

Cette liste n’est pas exhaustive mais est généralement suffisante pour retrouver la trace d’un lieu. Une astuce pour bien utiliser ces moteurs de recherche : ne saisissez pas le mot en entier mais seulement sa racine, par exemple : « reol » pour « lareolle ». Toutes les déclinaisons de cette racine apparaîtront dans les résultats. En combinant les différents résultats obtenus pour « lareolle » et « basas », on en déduit qu’il s’agit de La Réole, en Gironde, proche de Bazas. Le site Gencom nous indique même que l’ancien nom de La Réole était La Reolle !

Il est enfin possible de conforter nos conclusions par une rapide recherche généalogique sur le web. Si l’époux de l’acte mentionné ci-dessus, Jean JAMETTE, est effectivement originaire de La Réole (33), ce patronyme devrait être présent dans cette paroisse à cette époque. Argh ! Il n’y a aucun JAMETTE à La Réole enregistré sur GeneaNet ! Nous serions-nous trompés ? Mais non… il suffit de saisir JAMET. Elémentaire : le « t » final se prononce en occitan, si bien que JAMET ou JAMETTE se prononcent à l’identique. De même, le site Genealogie.com référence des JAMET à La Réole.

Une recherche plus approfondie confirmera que les parents de l’époux, Jean JAMET et Jeanne UZARD, ont bien eu des enfants à La Réole (33) dans les années 1740.

Moralité de cette histoire :

1- Déchiffrer au mieux le nom de la paroisse indiqué dans l’acte

2- Faire abstraction de l’orthographe rencontrée et se focaliser sur la phonétique

3- Rechercher sur des sites de toponymie les communes dont le nom s’approche

4- Valider votre hypothèse sur des bases de données généalogiques telles que GeneaNet ou Genealogie.com

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
                                                                         
88888888888 88888888ba 88 88 ,ad8888ba, 88
88 88 "8b 88 88 d8"' `"8b 88
88 88 ,8P 88 88 d8' 88
88aaaaa 88aaaaaa8P' 88aaaaaaaa88 88 88
88""""" 88""""88' 88""""""""88 88 88888 88
88 88 `8b 88 88 Y8, 88 88
88 88 `8b 88 88 Y8a. .a88 88
88 88 `8b 88 88 `"Y88888P" 88888888888

Recopiez les lettres formées de points que vous voyez ci-dessus.

Abonnez-vous

Abonnez-vous à Votre Généalogie en quelques clics grâce à notre boutique en ligne
13.00EUR

Profitez des offres déstockage !

Achetez les numéros de Votre Généalogie qui vous manquent à des tarifs préférentiels. Les offres déstockage vous attendent dans notre boutique en ligne.

Panier

Il n'y a aucun produit dans votre panier.

0 Articles 0.00EUR