Archives&Culture

Rechercher la signification de votre nom en cliquant sur ce lien

Base de données des dossiers individuels de condamnés au bagne

Base de données des dossiers individuels de condamnés au bagne :

http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/bagnards_d...

NB : La mise en ligne porte uniquement sur l'inventaire, car les dossiers sont consultables en salle de lecture à Aix-en-Provence

De 1852 à 1953plus de 100 000 condamnés ont subi leur peine dans les bagnes coloniaux, dont les plus importants furent en Guyane et en Nouvelle-Calédonie.

Sous le terme « bagne », se confondent différents territoires, mais aussi différentes peines. Ainsi cette population pénale compte-t-elle aussi bien des criminels de droit commun (principalement les condamnés aux travaux forcés), des multi-récidivistes considérés comme incorrigibles et les opposants politiques. Initialement confondus sous le terme générique de transportation, les différents types de peines se distingueront bientôt : la transportation s'appliquant aux criminels de droit commun, la relégation aux récidivistes, la déportation aux politiques.

La base de données constitue l'inventaire des dossiers individuels de condamnés conservés aux Archives nationales d'outre-mer, dans la série H (administration pénitentiaire coloniale) : elle recense de fait la quasi-totalité des condamnés envoyés dans les bagnes coloniaux. La recherche en ligne ne porte que sur les personnes écrouées avant 1891.

Pour toute autre information, il convient de consulter l'instrument de recherche du fonds d'archives des bagnes coloniaux.

Description des dossiers

Ces dossiers constitués par l'administration pénitentiaire pour gérer la population pénale dont elle est responsable, comprennent généralement l'extrait de jugement suivi de différents types de documents annexes (mention de punitions ou d'actes de probité, procès-verbaux d'infractions, d'évasion ou de décès, correspondance).

L'administration des bagnes coloniaux comprend un bureau central (au Ministère des Colonies à Paris) et des bureaux dans chacune des colonies pénitentiaires. Aussi existe-t-il deux types de dossiers :

* les dossiers établis par l'administration centrale (classés par ordre alphabétique du nom) : ce fonds est relativement complet, les lacunes concernent essentiellement une partie des dossiers les plus anciens, jusqu'aux années 1860, et ceux des femmes. Les dossiers des femmes condamnées aux travaux forcés ou à la réclusion n'ont pas été conservés. En revanche les dossiers des femmes condamnées à la relégation ou à la déportation sont conservés et mentionnés.

* les dossiers établis parallèlement par les administrations locales. Ces derniers n'ont généralement pas été conservés : seuls nous sont parvenus les dossiers provenant de Guyane, pour les personnes condamnées après 1880 (classés par numéros matricules).

Un même bagnard est donc susceptible d'avoir plusieurs dossiers à son nom.

Autre page intéressante : Administration pénitentiaire coloniale et bagnes de Guyane et Nouvelle Calédonie (1792/1960)
http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/ir?ir=FRAN...


Texte : http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr

 #

J'efefctue des recherches au

J'efefctue des recherches au sujet de Scopeli Angelo, décédé le 12 juin 1906 à St Laurent du Maroni, au sujet de son décès et son lieu d'inhumation. Merci

 
 #

Scopeli Angelo était DE LA

Scopeli Angelo était DE LA PAIRADE 

 
 #

Angeli Scopeli était bien de

Angeli Scopeli était bien de LaPeyrade, il a été condamné pour tentative de meurtre perpetrée au pont de La Peyrade

 
 #

je crois qu'il etait de ce

je crois qu'il etait de ce petit village du bas languedoc la pairade 

 
 #

Jean Penverne  : Mon grand

Jean Penverne  : Mon grand père maternel Jean Penverne né en 1899 à Guidel dans le Morbihan a été condamné à 7 ans de bagne alors qu'il était second maître dans la marine nationale je suppose dans les années 1920 - 25 ?
Merci infiniment de m'orienter dans mes recherches car j'ai peu de renseignements
Lydie Bianchi

 
 #

Victor Joseph Dubuisson :

Victor Joseph Dubuisson : j'ai mon arrière grand père Victore Joseph Dubuisson qui est arrivé le 30/09/1879 comme déporté en Nouvelle alédonie.
est-il possible d'avoir plus de renseignement sur les causes de sa déportation.

 
 #

Nous tenons à vous préciser

Nous tenons à vous préciser que son dossier est conservé au Centre d'Archives d'Outre Mer (CAOM), à Aix en Provence. On ne peut rien obtenir depuis IREL (site) sinon les références du dossier. Contactez-les sur leur site. Nous supposons qu'ils répondent.

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
                                                                            
8b d8 ,ad8888ba, 88 I8, 8 ,8I 88888888ba
Y8, ,8P d8"' `"8b 88 `8b d8b d8' 88 "8b
`8b d8' d8' 88 "8, ,8"8, ,8" 88 ,8P
Y88P 88 88 Y8 8P Y8 8P 88aaaaaa8P'
d88b 88 88 `8b d8' `8b d8' 88""""""8b,
,8P Y8, Y8, 88 `8a a8' `8a a8' 88 `8b
d8' `8b Y8a. .a8P 88 `8a8' `8a8' 88 a8P
8P Y8 `"Y8888Y"' 88 `8' `8' 88888888P"

Recopiez les lettres formées de points que vous voyez ci-dessus.

Abonnez-vous

Abonnez-vous à Votre Généalogie en quelques clics grâce à notre boutique en ligne
20.00EUR

Profitez des offres déstockage !

Achetez les numéros de Votre Généalogie qui vous manquent à des tarifs préférentiels. Les offres déstockage vous attendent dans notre boutique en ligne.

Panier

Il n'y a aucun produit dans votre panier.

0 Articles 0.00EUR