Comment débuter son arbre généalogique ?

La généalogie vous permet d’aller à la rencontre de vos ancêtres. Vos recherches se matérialisent par l’intermédiaire d’un arbre généalogique que vous allez construire petit à petit, aux détours de vos recherches. 

La généalogie, à quoi ça sert ? 

La pratique de la généalogie demande de la patience et de l’organisation. Plus que des recherches, vous allez mener une véritable enquête ; vous partez à l’aventure, en quête de votre ascendance. Voilà d’ailleurs le mot qui renseigne sur le fait que vous soyez à la base de votre arbre généalogique, qui va se lire de bas en haut.  

Les deux premières branches sont dédiées à vos parents, puis en remontant vers la cime de l’arbre généalogique, de nouvelles branches apparaissent : oncles, tantes grands-parents, arrière-grands-parents, jusqu’à remonter le plus loin possible dans votre lignée. 

Comment débuter son arbre généalogique ? 

Tout commence par la récupération des données les plus simples, à savoir le nom, les prénoms, la date et le lieu de naissance et éventuellement la profession de vos parents.  

Ces informations sont disponibles sur votre livret de famille. Si vous avez accès au livret de famille de vos parents, vous aurez les mêmes informations sur vos grands-parents.  

Si vous n’avez pas accès à ces documents de famille, vous pouvez interroger vos parents, grands-parents, oncles et tantes afin de glaner un maximum de renseignements : lieu de naissance, mariage, décès, nom du notaire de famille.  

Vous pourrez ensuite contacter les organes en charge de la rédaction des registres d’état civil (service de la mairie) ou des registres paroissiaux (curé de la paroisse) avant de visiter des sites en ligne tels que les archives départementales ou autres sites internet en charge de la classification de ce type de documents, par commune, département ou région. 

Soyez organisé et classer vos documents par ordre chronologique. Noter toutes les informations recueillies qui ont un sens pour vos recherches dans un “journal de bord” et gardez-le à proximité lorsque vous travaillez sur votre arbre généalogique. Vous pouvez relire ces documents ainsi que vos notes afin de vérifier la prise en compte de toutes les informations qu’ils contiennent. 

Quelle est la base de son arbre généalogique ? 

Vous êtes à la base de votre arbre généalogique. Les deux premières branches sont celles de vos parents, les suivantes étant celles dédiées à vos grands-parents, etc. Il n’est pas rare que les “grosses” branches d’un arbre généalogique soient le point de départ de branches plus petites. Par exemple, la branche de vos parents va générer la sous-branche de leurs frères et sœurs, vos oncles et tantes. 

L’arbre généalogique se lit de bas en haut ou de gauche à droite, selon la forme que vous lui donnez. 

Quelques conseils pour bien débuter votre arbre généalogique 

  • Lors de vos recherches, essayez d’obtenir la commune où ont séjourné vos ancêtres car il est très difficile de faire une recherche par le nom seul de l’individu.  
  • Effectuez vos premières investigations auprès des mairies et des registres d’état civil ou auprès de la paroisse et des registres paroissiaux.  
  • Utilisez les sites en ligne dont l’accès est gratuit et qui sont riches des données issues des registres précédents.  
  • Sur Internet, de nombreux sites en ligne offrent un outil logiciel pour générer votre arbre généalogique, n’hésitez pas à l’utiliser pour bien débuter votre arbre généalogique au format numérique.  

(Crédit photo : iStock)

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email
Comment débuter son arbre généalogique ?
Construire une généalogie

Comment débuter son arbre généalogique ?

La généalogie vous permet d’aller à la rencontre de vos ancêtres. Vos recherches se matérialisent par l’intermédiaire d’un arbre généalogique que vous allez construire petit

Qui sont les descendants d'une famille ?
Rechercher mes ancêtres

Qui sont les descendants d’une famille ?

Alors qu’il passionne de nombreuses familles françaises, l’arbre généalogique descendant n’est pas aussi simple à construire qu’il paraît.