Comment retrouver ses ancêtres ?

John Doe
John Doe

Article publié par le pôle Les Echos Le Parisien Annonces

Accès rapide

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Comment retrouver ses ancêtres ?

Qui n’a jamais envisagé de connaître son histoire et pour cela de retrouver ses ancêtres ?

Seriez-vous fier de savoir qu’un de vos ancêtres était dans l’aristocratie sous Louis-Philippe premier, le dernier monarque intronisé roi des Français et non plus roi de France (le 9 juillet 1830), et qu’il a activement participé à la disparition de la “monarchie absolue de droit divin” qualifiée d’absolutisme au profit de la “monarchie de Juillet” ?

Quel est le point de départ pour retrouver ses ancêtres ?

Noblesse, aristocratie, royauté ou au contraire, bas-fonds, prisons ou cours des miracles, votre passé et celui de votre famille sont figés. Pourtant, quelles que soient vos origines, tracer les grandes lignes de votre histoire s’annonce comme une aventure. Alors, si vous êtes prêts à retrouver vos ancêtres, une seule solution s’offre à vous : construire son arbre généalogique.

La généalogie est en effet le seul moyen de retrouver vos ancêtres. Pour cela inutile d’avoir de grandes connaissances dans le domaine. De nombreux registres (état-civil, décès, militaire, paroisse, etc.), des fichiers d’archives, la mémoire des membres de votre famille et les sites dédiés en ligne, sur internet sont autant de points de départ et de voies à suivre pour démarrer vos recherches.

Comment retrouver ses ancêtres, si on ne connaît rien à la généalogie ?

Plus vous amasserez de données et d’informations sur vos ancêtres, même s’ils se situent dans un passé proche, plus vous aurez de faciliter à démarrer votre arbre généalogique. Etape par étape, en suivant les démarches suivantes, votre première expérience de la généalogie peut débuter.

Interrogez votre entourage familial et “fouillez” la maison

Votre famille est un excellent point de départ pour retrouver ses ancêtres. Vous pouvez poser autant de questions que vous le souhaitez car souvent, les membres les plus âgés sont heureux de partager leur passé. Attention toutefois à prendre des notes et à insister sur la précision des dates.

Beaucoup de familles conservent les documents et les photos. N’hésitez pas à fouiller les armoires, buffets, caves et greniers pour mettre la main sur les albums photos, un livret de famille ou un livret militaire, un cahier dans lequel votre grand-père a soigneusement décrit ses journées lorsqu’il était à l’armée, un acte de naissance ou de décès, etc.

Classez les documents et informations par ordre chronologique

Les découvertes qui ne vous semblent pas utiles dans un premier temps, sont rangées dans une proche “en attente”. Les autres documents et informations que vous trouvez utiles sont classés par ordre chronologique et type de documents.

Reprenez vos notes (de façon manuscrite ou sur dans fichier numérique) pour les ordonner de la même façon et éventuellement ajoutez des commentaires sur les documents recueillis. Photocopiez ou numérisez ces derniers afin de ne pas prendre le risque de les abîmer.

Recherchez les documents qui vous manquent

Il est important de valider les dates que vous avez recueillies. Pour cela il faut vous procurer les documents officiels que vous n’avez pas encore en votre possession, soit en priorité : les actes de naissance, de décès et de mariage. Un arbre généalogique soit refléter la réalité et s’appuie donc uniquement sur les dates qui figurent sur les documents officiels.

Les archives départementales, les sites internet dédiés à la généalogie et les archives territoriales sont les organismes à contacter pour que vos démarches aboutissent.

Vérifiez que les documents sont des documents administratifs communicables

Pour qu’un document administratif soit communicable sans délai, il ne doit contenir aucune information sur la vie privée de l’intéressé (dossier médical).

Plus précisément, les actes de décès sont accessibles immédiatement alors que vous ne pourrez obtenir les actes de naissance et les actes de mariage qu’après un délai de 75 ans, ramené à 25 ans après le décès de la personne. Ces actes, naissance et mariage, sont consultables sans délai par les descendants directs du défunt, c’est-à-dire les enfants et les petits-enfants et les ascendants soit les parents et les grands-parents et par le conjoint.

Note, certains documents, encore non numérisés, doivent être consultés dans la salle de lecture du service où ils sont archivés (archives départementales, archives communales, etc.).

Comment retrouver ses ancêtres avec internet ?

Internet est une mine d’or pour tous les généalogistes. Les sites officiels, les sites professionnels, les sites des associations de généalogie, outre vous donner accès à des fichiers qui regorgent de documents et d’informations importantes, vous font gagner du temps.

Des logiciels de classement des données ou des documents numérisés (photos) sont disponibles au téléchargement de façon gratuite en ligne. Pour finir au niveau des outils numériques, il faudra vous équiper d’un logiciel qui va mettre en forme votre arbre généalogique.

La communauté des mormons est également une source à ne pas négliger. Ces derniers ont effectivement numérisés leurs archives civiles et religieuses depuis de très nombreuses années. En débutant aux Etats-Unis, ils réalisent cette action également en Europe. En France, les mormons ont ouvert une cinquantaine de “centres d’histoire familiale”, facilitant la consultant des documents qui ont fait l’histoire de vos ancêtres.

Seuls ou en adhérant à une association de généalogie, vous avez maintenant en main, les clefs pour retrouver vos ancêtres.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

à lire aussi

qui sont les descendants d'une famille
Rechercher mes ancêtres

Qui sont les descendants d’une famille ?

Alors qu’il passionne de nombreuses familles françaises, l’arbre généalogique descendant n’est pas aussi simple à construire qu’il paraît.

Ou trouver son arbre généalogique
Rechercher mes ancêtres

Où trouver son arbre généalogique ?

Contrairement à d’autres pays, la France a conservé un grand nombre d’archives au fil des siècles, dorénavant accessibles gratuitement et en ligne.

Comment savoir si on est de la noblesse
Rechercher mes ancêtres

Comment savoir si on est de la noblesse ?

Beaucoup des généalogistes amateurs construisent leur arbre généalogique dans l’espoir de trouver un ascendant noble, et ajouter un titre à leur nom famille