Comment savoir si on est de la noblesse ?

John Doe
John Doe

Article publié par le pôle Les Echos Le Parisien Annonces

Accès rapide

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Comment savoir si on est de la noblesse ?

Beaucoup des généalogistes amateurs construisent leur arbre généalogique dans l’espoir de trouver un ascendant noble, et ajouter un titre à leur nom famille, prouvant que la noblesse a survécu depuis le 19e siècle et le royaume de Louis-Philippe premier.

En sachant cela, pourquoi ne pas vérifier votre ascendance et savoir si votre famille est noble ?

Pourquoi et comment se mettre en quête de ses ancêtres ?

Qui figure parmi vos ascendants, un marquis, un duc, un baron ou même un prince à la cour du roi dans le royaume de France ?

Si vous vous posez la question de savoir si vous êtes de la noblesse et que vous cherchez une réponse, il faut donc envisager l’élaboration de votre arbre généalogique. Appréhender les méthodes et techniques de la généalogie, s’armer de patience et modifier son emploi du temps pour y consacrer ses moments de loisir, ce sont les secrets pour découvrir votre histoire.

La construction d’un arbre généalogique est une démarche personnelle qui procure une certaine allégresse et l’irrésistible envie de “rencontrer” ses ancêtres.

Les recherches généalogiques peuvent apporter leur lot de surprises. Que va dire votre famille en découvrant les armoiries de votre arrière arrière grand-oncle le marquis de Sémonville (1759-1839) ou en sachant qu’un lointain cousin germain, le 5e duc de Magenta (né en 1992), est encore vivant au 21e siècle ?

La généalogie change l’état de nos pensées, arriverait-elle à modifier le courant de notre vie ?

Quel peut être l’impact sur votre quotidien en apprenant qu’une de vos (lointaines) cousines par alliance était l’épouse du comte de Paris jusqu’en 2019 ou avait été mariée au baron Haussmann (1809-1891) ?

Y-a-t’il une noblesse en France aujourd’hui ?

Aujourd’hui en France, il reste environ 3 000 familles nobles sur les 40 000 qui constituaient la noblesse et l’aristocratie du royaume de France, de Charlemagne jusqu’au milieu du 19e siècle (1848).

Les raisons de cette diminution du nombre des familles nobles en France sont diverses. Ainsi, une femme qui s’engageait (par amour) dans une union exogame* était exclue de la société nobiliaire et perdait son titre de noblesse, et de la même façon, un couple qui divorçait ou une famille de l’aristocratie ruinée, perdaient également leur place dans la noblesse française de leur époque.

  • On parle ici d’un mariage entre une personne appartenant à la noblesse et une autre personne qui n’est pas noble.

Comment savoir si on est de la noblesse ?

Il semble que toutes ces exclusions de la société nobiliaire, ainsi que le fait que les “bâtards”, avec un seul parent noble ne soit pas notés sur un arbre généalogique, réduisent l’histoire de la noblesse aux familles les plus irréprochables, ou les plus discrètes. Tout ceci réduisant vos chances de découvrir si votre famille aujourd’hui est toujours susceptible de porter un titre de noblesse.

Pour s’en assurer, il faut remonter vers vos ancêtres ou choisir un de vos plus anciens ancêtres et descendre sa lignée pour arriver à votre naissance.

On parle ici des deux modes de construction d’un arbre généalogique : la généalogie ascendante (de vous en remontant vers vos ancêtres) ou la généalogie descendante (de vos ancêtres en descendant vers vous). La généalogie descendante impose de débuter son arbre généalogique en cherchant un lointain ancêtre noble alors que la généalogie ascendante nous emmène vers une démarche inverse.

D’une façon ou d’une autre, il faut se plonger dans les archives en même temps que dans une sorte d’aventure qui risque d’être palpitante.

Les nobles devaient sans cesse prouver l’origine de leur titre et leur appartenance à la noblesse, nécessitant de détenir une multitude de documents (lettres d’anoblissement, procès-verbaux, titres de propriété, actes notariés, documents fiscaux, etc.). Conservés soigneusement par leurs propriétaires de génération en génération, ils permettent d’identifier vos ascendants nobles plus aisément qu’avec la consultation des registres paroissiaux ou des archives départementale.

Pour avoir la certitude d’avoir des ancêtres nobles, les bibliothèques et les archives départementales ainsi que d’autres structures comme les archives nationales et la Bibliothèque Nationale de France sont à votre disposition. C’est dans les locaux de cette dernière que l’on peut consulter l’ouvrage “Cabinet des Titres”, guide qui vous aidera sans aucun doute, à découvrir vos ancêtres nobles, prouvant que du sang noble coulent dans vos veines.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

à lire aussi

qui sont les descendants d'une famille
Rechercher mes ancêtres

Qui sont les descendants d’une famille ?

Alors qu’il passionne de nombreuses familles françaises, l’arbre généalogique descendant n’est pas aussi simple à construire qu’il paraît.

Ou trouver son arbre généalogique
Rechercher mes ancêtres

Où trouver son arbre généalogique ?

Contrairement à d’autres pays, la France a conservé un grand nombre d’archives au fil des siècles, dorénavant accessibles gratuitement et en ligne.