Comment faire un arbre généalogique descendant ?

John Doe
John Doe

Article publié par le pôle Les Echos Le Parisien Annonces

Accès rapide

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Comment faire un arbre généalogique descendant ?

L’arbre généalogique a véritablement le vent en poupe, puisqu’il représente la richesse culturelle et géographique de la famille. Si vous connaissez sans doute l’arbre généalogique traditionnel, savez-vous qu’il est également possible de faire un arbre généalogique uniquement centré sur les descendants ? En effet, pour de nombreux arrière-grands-parents, ou plus rarement arrière-arrière-grands-parents, il s’agit du cadeau idéal, aussi bien pour un anniversaire, un Noël, ou une fête de famille.

Cependant, comme pour tout ce qui concerne la généalogie, faire un arbre généalogique descendant demande un gros travail de recherches, surtout lorsque plusieurs branches se distinguent. À mi-chemin entre l’histoire et la sociologie, la recherche des différentes générations d’une famille exige une méthode bien rodée. Pour vous aider dans la construction de votre arbre généalogique, voici quelques conseils à suivre.

Savoir de quelle descendance partir

Faire un arbre généalogique descendant est une chose, mais depuis quand souhaitez-vous remonter les générations ? En effet, plus vous voudrez aller loin dans vos recherches généalogiques, plus les obstacles sur votre route seront importants, en partie à cause de la multiplication des ancêtres. Cependant, il est fort probable que vous connaissiez déjà tous les descendants de vos grands-parents ou arrière-grands-parents, ce qui explique pourquoi commencer à ce stade semble inutile. Par conséquent, nous vous conseillons de trouver un compromis entre les descendants d’il y a plusieurs siècles et ceux d’il y a seulement quelques décennies.

S’il s’agit d’un cadeau, n’hésitez pas non plus à vous intéresser aux attentes du destinataire, notamment si celui-ci se passionne particulièrement pour un ancêtre spécifique (par exemple à l’époque de la Révolution française). Parfois, le point de départ d’un arbre généalogique descendant est bien plus facile à trouver qu’il paraît.

À l’inverse, si vous ne parvenez pas à distinguer un ancêtre en particulier, il vous faut alors savoir de quoi vous vous sentez capable pour vos recherches généalogiques, tout en prenant en compte la taille de votre famille. Effectivement, plus celle-ci est grande, plus les archives à consulter sont nombreuses.

Enfin, gardez toujours à l’esprit qu’un seul ancêtre peut être à l’origine de plusieurs dizaines de descendants, même si vous ne remontez qu’au milieu des années 1800.

Déterminer les descendants à mettre en avant

Au même titre que le point de départ de votre arbre généalogique descendant, vous devez savoir qui sont les ancêtres qui vont y apparaître. Souhaitez-vous mettre tous les descendants sans exception ? Ou au contraire, préférez-vous vous concentrer sur les hommes ou ceux qui ont conservé le patronyme d’origine de la famille ?

Il s’agit donc une fois de plus d’une question importante, puisqu’elle va déterminer en grande partie votre champ de recherches. Soyez tout de même conscient qu’un arbre généalogique par patronyme est bien plus facile à mettre en œuvre, puisqu’il est la clé d’accès à de nombreux documents et archives régionales ou nationales. Plus les ancêtres se sont dispersés à travers différents noms de famille, plus il devient compliqué de retrouver tous les membres de chaque génération.

Accéder aux différents documents et archives essentiels

Pour entreprendre vos recherches, vous devez notamment commencer par le point le plus haut de votre arbre généalogique, en descendant les ancêtres et générations jusqu’au point d’arrivée choisi. Pour cela, vous pouvez par exemple vous rendre dans le village d’origine de la personne sus-citée, afin d’y retrouver certaines archives ou actes d’état civil.

Durant vos recherches, vous devez principalement garder à l’esprit que la vie d’autrefois n’avait rien à voir avec celle d’aujourd’hui, surtout en matière de migrations et déménagements. Vos ancêtres n’étaient pas aussi mobiles que les dernières générations peuvent bien l’être. Par conséquent, vous n’avez pas besoin de vous disperser dans de multiples régions pour retrouver des documents utiles, et cela se limite généralement à un rayon de quelques dizaines de kilomètres pour toute une génération.

Ainsi, en partant depuis le village d’origine, vous pouvez vous intéresser aux autres villages tout autour par cercles concentriques. Dans ces derniers, des archives et registres paroissiaux peuvent vous apporter des pistes supplémentaires, afin d’élargir à nouveau vos recherches vers d’autres villages aux alentours.

N’oubliez pas que les nombreux conflits et guerres ont vu disparaître un certain nombre de documents dans les archives départementales et régionales. Il y a ainsi fort à parier que vous ne puissiez retrouver la trace d’un lointain cousin parti au front et qui n’en serait jamais revenu.

Pour finir, assurez-vous d’être organisé et de conserver judicieusement les archives et documents retrouvés, que ce soit dans un livre ou une base informatique.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

à lire aussi

comment construire une généalogie descendante
Construire une généalogie

Comment faire une généalogie descendante ?

Avant toute chose, interrogez les membres de votre famille sur plusieurs générations. Vos parents, votre grand-père, vos oncles et vos cousins ont certainement des informations

Comment construire un arbre généalogique
Construire une généalogie

Comment construire un arbre généalogique ?

Aujourd’hui, de plus en plus de Français souhaitent faire leur arbre généalogique, pour découvrir des parents éloignés ou même pour organiser une cousinade à l’arrivée des beaux jours.